Nouveau Un destin tragique et lumineux Agrandir

Girard, Anthony

Un destin tragique et lumineux

Agir Editions

1CL13209


Instrument : Clarinette
Référence Éditeur : AGIR 20

Nouveau

6 pièces pour clarinette en Sib seule.

Plus de détails

En Stock

11,37 €

Ces six pièces sont extraites de la musique de la pièce de théâtre musical La joie d’Etty (2009), sur un livret du compositeur, d’après les écrits d’Etty Hillesum.

I -  Destination Westerbork : cette pièce introductive évoque la roue inexorable du destin, indissociable du roulement des trains qui chaque jours arrivent à Westerbork, avec des milliers de juifs déportés.

II – Appréhension : Arrivée à Westerbork de son plein gré, pour aider les déportés dans leur détresse, Etty Hillesum surprend son entourage par sa capacité à faire abstraction de la souffrance environnante : elle refuse de s’enfermer dans l’angoisse de ce qui peut advenir.

III – Un rayon de joie : Dans ce lieu dédié à la souffrance, Etty Hillesum a conservé sa capacité à s’émerveiller et à partager son aptitude au bonheur.

IV – Aimer dans la détresse : Etty Hillesum semble n’éprouver aucune haine pour ceux qui les retiennent là en captivité.

V – Remercier Dieu : L’extraordinaire force intérieure d’ Etty Hillesum est d’origine spirituelle. Elle repose sur la gratitude et la prière.

VI – Destination inconnue : Cette dernière pièce clôt le cycle, et reprend le motif de la pièce initiale, évoquant le mouvement d’un train. Mais cette fois le train s’éloigne pour une destination inconnue, un lieu que l’on devine funeste.

La version théâtrale met en scène un personnage unique, Marie, une jeune femme juive prisonnière des camps de Westerbork, qui remarque le comportement singulier d’Etty Hillesum, arrivée en ces lieux librement, pleine de sollicitude. Au début, Marie est indignée par l’attitude incompréhensible, révoltante d’Etty Hillesum, car elle pressent l’atrocité de leur destin. Mais elle est gagnée peu à peu par la force d’âme de cette femme exceptionnelle, et finit par sentir combien celle-ci a raison d’opposer ainsi la foi à la révolte, la joie au désespoir.

Composée pour Jean-Marc Fessard, la partition originale nécessite le jeu de quatre différentes clarinettes : clarinette en Mib, clarinette en Sib, clarinette basse et clarinette contrebasse. Dans cette seconde version, toutes les pièces sont écrites pour la clarinette en Sib. Il est également possible de jouer les pièces I, V et VI sur la clarinette basse, et II, III et IV sur la clarinette en Sib. Une interprétation de la pièce III sur la clarinette en Mib est possible.

InstrumentClarinette
AuteurGirard, Anthony
Style/TypeClassique
NiveauCycle 3
J'ai compris

Notre site Web utilise des cookies, comme presque tous les sites Web, afin de vous offrir la meilleure expérience possible.